HERBÆTUM

Les types de Lavandes

Après l’article sur les Chimiotypes de l’Eucalyptus, voici un article analogue sur ceux de la Lavande.

Pour celles et ceux qui auraient manqué l’article précédent (lien ici) voici le rappel de la définition d’un chimiotype ou chémotype.

« C’est une notion qui permet de distinguer une entité chimique donnée, au sein d’une même espèce. C’est-à-dire que, pour un même organisme (une plante par exemple), sa morphologie va être similaire d’un lieu à un autre, mais sa composition chimique va différer selon son écosystème (sol, climat etc.…). Les utilisations des Huiles Essentielles de ces entités vont, par conséquent, être différentes. »

Aujourd’hui, nous allons parler des chémotypes de la Lavande. En effet, la lavande est utilisée très fréquemment dans le domaine de l’aromathérapie. C’est d’ailleurs l’huile essentielle que l’on conseille aux débutant pour démarrer, du fait de son innocuité, sa facilité d’utilisation et de sa polyvalence. C’est le must-have à avoir dans sa trousse à pharmacie. Par contre, il faut prendre garde à ne pas se tromper de type de Lavande. Voici donc un petit topo.

Il y en a trois chémotypes :

_____________________________________________

La lavande Vraie ou Lavande Officinale (Lavandou officinalis / Lavandula Angustifolia / Lavandula Vera) :

Elle pousse sur les sols plutôt calcaires et elle aime le sec. Au niveau de la structure de la plante fraîche, lorsqu’on la regarde de plus près, on remarque que les feuilles sont très fines, de teinte vert-gris et surtout que les fleurs sont regroupées sur une seule tige. C’est-à-dire que l’épis floral est unique. C’est cette sorte de Lavande, qui est utilisée en parfumerie, comptes tenus des senteurs florales de cette dernière.

Côté huile essentielle, c’est le Chémotype de Lavande à avoir chez soi. En effet, c’est une plante ultra polyvalente puisque l’on peut s’en servir pour :

-apaiser ses nerfs et se détendre (musculairement et mentalement). On l’aime si l’on est agacé, dépressif ou stressé

-calmer les douleurs et les inflammations : c’est un très bon anesthésique local

-régénérer la peau lorsque l’on a des cicatrices

-lutter contre les vilains microbes assaillants la sphère respiratoire et digestive

-stimuler l’immunité

Cette huile essentielle s’utilise sur la peau (moyen le plus efficace) et par voie olfactive. Il n’y a quasiment aucune contre-indication dans des conditions normales d’utilisation, mise à part le fait qu’elle irrite la peau à trop haute dose. Vous la retrouverez, ainsi, dans de nombreux mélanges à diffuser ou pour des massages thérapeutiques.

_____________________________________________

La Lavande Aspic (Lavandula spica / Lavandula Latifolia Cineolifera) :

On lui a donné la terminologie Aspic puisque nos Aïeux s’en servaient afin de soigner les morsures de la Vipère Aspic. Si l’on compare cette espèce à celle de la Lavande Vraie, la plante possède des feuilles un peu plus larges et, cette fois, les fleurs sont regroupées en plusieurs épis floraux de petites tailles. Cette plante est un peu plus fragile que sa cousine puisqu’elle craint le froid. Malheureusement, la Lavande Aspic est délaissée par les Nez de la parfumerie, du fait de son odeur plus camphrée que le Lavande Vraie. Néanmois, elle sent tout de même très bon la ‘Provence’.

On aime l’huile essentielle de lavande Aspic pour plusieurs raisons. Elle sert à :

-contrer le venin et soulager les morsures d’animaux

-réduire les démangeaisons et l’inflammation des piqûres d’insectes et mêmes d’autres bêtes comme les piqûres de méduses

-soulager les brûlures sur les petites et grandes superficies

-cicatriser de façon fabuleuse les plaies et les désinfecter. On peut également l’utiliser pour d’autres pathologies dermatologiques comme les mycoses, l’herpès, les crevasses etc…

Vous l’aurez compris, l’utilisation par voie cutanée de cette huile essentielle est la plus appropriée.

_____________________________________________

Le Lavandin ou Lavandin Super (Lavandula Burnatii) :

D’un point de vue botanique, c’est une hybridation entre la Lavande Vraie et la Lavande Aspic qui s’est produite naturellement. Comme toutes espèces hybrides, elles sont stériles, et donc on ne peut les reproduire qu’en faisant du bouturage, donc… des clones !

Les propriétés de l’huile essentielle de Lavandin sont donc un mixte des propriétés des huiles essentielles des chémotypes précédents, avec peut-être un peu moins de force et de spécialisation. On peut donc s’en servir pour :

-favoriser le sommeil

-détendre les crampes musculaires

-cicatriser la peau

-réduire les maux de tête type migraine

_____________________________________________

Dans tous les cas, que se soit l’huile essentielle de Lavande Vraie, de Lavande Aspic ou de Lavandin, leurs odeurs nous permettent de voyager et de nous rapprocher un peu plus de la Provence, histoire de mettre un peu plus de soleil dans notre quotidien.

écrit par la Bluette by HERBÆTUM

X