HERBÆTUM

Les Chimiotypes de l’Eucalyptus

Le chimio-quoi ?

Le « chimiotype » ou en anglais francisé le « chémotype » est une notion qui permet de distinguer une entité chimique donnée, au sein d’une même espèce. C’est-à-dire que, pour un même organisme (une plante par exemple), sa morphologie va être similaire d’un lieu à un autre, mais sa composition chimique va différer selon son écosystème (sol, climat etc…).

Pour faire simple, le Chimiotype d’une espèce, peut être assimilé à sa carte d’identité chimique.

Ce mot technique s’applique de manière générale dans le domaine de la biochimie. Cependant, c’est un terme qui doit être également compris de nous, particuliers, car il est d’une grande importance lorsque l’on manipule les huiles essentielles.

Mais pourquoi ?

Car selon son chémotype, une huile essentielle n’aura pas les mêmes propriétés et ne sera pas utilisée pour les mêmes traitements, du fait de sa composition chimique différente. Ainsi, lorsque l’on choisi un flacon d’huile essentielle, il faut prêter attention au nom complet du produit et pas seulement au nom simplifié.

Aujourd’hui, je vous propose une synthèse sur les chémotypes de l’eucalyptus, en vous présentant quelles sont les vertus que l’on prête à ces huiles essentielles.

Il y en a trois principales :

L’eucalyptus Citronné / Eucalyptus Citriodora

C’est un très bon répulsif pour les insectes. Il rentre même dans ma composition du spray anti-mouches et moustiques (recette ici). C’est également un anti-inflammatoire et anti-douleur pour tous les bobos touchants la peau, tels que les irritations cutanées, les démangeaisons, les mycoses etc…

L’eucalyptus Radié / Eucalyptus Radiata

Très utile pour nous aider en cas d’épidémie virale engendrant les maladies typiques de l’hiver telles que le rhum, la grippe, la sinusite… et plein d’autres. C’est une excellente alliée afin de stimuler notre immunité.

L’eucalyptus Globuleux / Eucalyptus Globulus

Cette huile essentielle est la spécialiste des infections ORL basses, c’est-à-dire, tout ce qui touche aux bronches et/ou poumons de manière générale.

Il en existe deux autres, moins connues, qui sont l’Eucalyptus Mentholé (Eucalyptus Dives) et Eucalyptus à Cryptone (Eucalyptus Polybractera). Elles sont spécialisées au niveau de la sphère féminine. Néanmoins, je préfère ne pas m’attarder dessus car elles sont plus compliquées à utiliser , du fait de leurs nombreuses contre-indications.

Vous l’aurez compris, on n’utilise pas un flacon d’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus pour éloigner les insectes, ni de l’Eucalyptus Citronné pour soigner une bronchite.

Moralité : si vous trouvez dans le commerce des flacons d’huiles essentielles sans mention de chémotype, fuyez… On ne peut évidemment rien faire d’un flacon d’huile essentielle d’eucalyptus, avec la seule Mention ‘Eucalyptus’.

écrit par la Bluette by HERBÆTUM

X