HERBÆTUM

Les Fleurs de Sureau

Le printemps est la période où les arbres et autres arbustes revêtent leurs habits de fleurs. C’est donc également le cas du Sureau (Noir) – Sambucus nigra -.

C’est un arbuste très commun en Europe et en France à qui l’on prête de nombreuses vertus médicinales. C’est une plante très intéressante car elle est facilement identifiable, même pour les débutants. Surtout, on la retrouve quasiment partout, que ce soit en lisière de forêt, dans les haies proches des habitations, ou même dans les parcs communaux.

Ainsi, de tout temps, et même depuis la préhistoire, on a utilisé le Sureau pour soulager ces maux et même se nourrir car les baies noires, qui arrivent courant de l’été, sont comestibles.

Point de vue botanique :

L’arbuste peut parfois ressembler à un vrai arbre, puisqu’il peut atteindre jusqu’à 6 m de haut si celui-ci a bien été préservé dans son milieu.

Les feuilles sont dentées et de forme ovale. Elles sont rassemblées sous forme de stipules, c’est-à-dire que les feuilles sont regroupées par paire sur une tige accrochée à la branche.

Les fleurs sont facilement reconnaissables, puisqu’elles sont de petite taille et regroupées en bouquet de couleur crème/blanche. Elles dégagent une odeur assez forte, tirant vers le musc, quand elles sont fraîches. Elles comportent cinq pétales surplombées de petites ‘antennes’ jaunes : les étamines.

Les fruits (ou baies), sont de couleur noire et disposés en grappe. Ils contiennent un jus violet et des petites graines.

Mon conseil est de cueillir les fleurs au printemps et de les mettre à sécher dans un endroit propre et sec. Elles seront à point pour l’hiver dans le but de préparer vos tisanes.

Sureau Noir – Sambucus nigra L.source image data.abuledu.org

Les vertus bien-être :

Toutes les parties du Sureau sont utilisables pour notre bien-être (écorces, baies, fleurs). Malgré tout, les fleurs restent l’entité la plus utilisée en herboristerie. Dans cet article, nous allons donc uniquement faire le zoom sur la fleur de Sureau.

La fleur de Sureau est une plante dite à vertus médicinales.

En premier lieu, elle s’illustre souvent pour soulager les maux de la sphère urinaire car c’est une plante diurétique. Cet effet, augmente le volume des urines et leur fréquence, ce qui permet de ‘nettoyer’ les reins et la vessie en cas de troubles urinaires.

La fleur de Sureau est également diaphorétique, c’est-à-dire, qu’elle augmente la sudation. Par conséquent, c’est une plante très utile lorsqu’il faut éliminer les toxines par la transpiration, comme par exemple lorsque l’on a un début de rhume ou de grippe, ou encore en cas de crise de rhumatismes. Cet effet sudorifique, couplé à l’activité antivirale et immunostimulante de la fleur, font du Sureau un excellent allié en cas de tracas hivernaux et refroidissements divers (ou d’hiver , haha).

La fleur de Sureau fraîche contient également des mucilages (sucres qui se gonflent au contact de l’eau). A la liste précédente, on peut donc ajouter un effet laxatif (par effet mécanique et de lest) au Sureau. Vous pouvez donc la consommer si vous êtes constipé. Ce n’est pas pour rien si le Sureau fait partie de la liste d’ingrédients du fameux Thé de Saint-Germain (ou thé purgatif).

Maintenant que vous connaissez mieux cette plante, n’hésitez pas à partir à sa recherche près de chez vous. Je suis sûre que vous trouverez plus d’arbuste que vous ne le pensiez.

Précautions :

  • Les plantes ne sont pas des médicaments et ne doivent pas être considérées comme tels.
  • Les plantes ne remplacent pas un médicament que vous devez prendre, mais agissent en support de celui-ci.
  • Les plantes agissent en tant qu’allier dans le rééquilibre du corps, mais si les symptômes persistent consulter votre médecin.
  • Les indications données sont mises à disposition à titre informatif et ne remplacent en aucun cas l’avis médical !

écrit par la Bluette by HERBÆTUM

X