HERBÆTUM

Le Psyllium

Aujourd’hui nous allons nous intéresser au Psyllium (Plantago afra ou Plantago ovata) ou aussi appelé Psyllium noir ou Psyllium blond selon la couleur des graines de la plante.

Le Psyllium est une plante dite à vertus médicinales qui est utilisée depuis le temps des Egyptiens mais aussi de la Chine ancienne.

En effet, les graines de Psyllium agissent principalement sur la sphère digestive et notamment sur les intestins grâce à leur composition forte en Mucilages et Sucres divers.

Pour faire simple, ces deux composants dans la plante, permettent de manager l’apport d’eau au niveau de l’intestin. La gestion de l’eau dans les intestins constitue un levier fort pour réguler le transit.

Par exemple, si l’on a peu d’appel d’eau dans les intestins, on va être constipé. Au contraire, si une trop grande quantité d’eau est retenue dans cet organe, et si elle est non réabsorbée par l’organisme, on va avoir des selles extrêmement molles, quitte à devoir courir aux toilettes très très vite, oups.

Ainsi le Psyllium peut être utilisé en support dans toutes sortes de problèmes liés directement ou indirectement au transit comme par exemple la constipation, la diarrhée, les colopathies fonctionnelles ou les syndromes d’intestin irritable. C’est également un allié en cas de crise d’hémorroïdes pour ramollir les selles ou lorsque l’on fait face à un ralentissement du transit induit par les hormones de grossesse.

Graines de Psyllium en Poudre

La dose journalière recommandée se trouve entre 10 et 30 g de graines (pouvant aller jusqu’à 40g en cas de transit très accéléré), à diluer dans un grand verre d’eau.

Il est également très important de boire un verre d’eau supplémentaire juste après la prise pour assurer le bon fonctionnement mécanique des graines dans les intestins.

A noter que le Psyllium joue aussi un léger rôle sur la réduction du cholestérol (taux de LDL) et de la glycémie

Cette plante est bien tolérée de manière générale mais est malheureusement fortement contre indiquée lorsque la personne est victime d’occlusion intestinale ou possède ce que l’on appelle un « méga colon ». Dans tous les cas, si vous avez une maladie spécifique du colon n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin au préalable

Précautions :

  • Les plantes ne sont pas des médicaments et ne doivent pas être considérées comme tels.
  • Les plantes ne remplacent pas un médicament que vous devez prendre, mais agissent en support de celui-ci.
  • Les plantes agissent en tant qu’allier dans le rééquilibre du corps, mais si les symptômes persistent consulter votre médecin.
  • Les indications données sont mises à disposition à titre informatif et ne remplacent en aucun cas l’avis médical !

écrit par la Bluette by HERBÆTUM

X