HERBÆTUM

Recette Gelée de Plantes

Aujourd’hui, la Bluette vous propose un article tout en gourmandise : comment faire une gelée de plantes ?

La gelée de plantes allie l’utile à l’agréable. En effet, puisque qu’elle est issue d’une infusion de plantes, on y retrouve leurs principes actifs, tout en ayant une touche sucrée et gourmande.

Attention donc au choix des plantes quand l’on fait soi-même une gelée, car selon le type de végétal, il va falloir appliquer les mêmes précautions d’emploi que lorsque l’on utilise cette même plante en infusion ou décoction.

__________________________________________

Voici la recette générique :

  • Nettoyer 40gr de plantes fraîches de votre choix (une seule ou en mélange)
  • Pour ces 40gr, les baigner dans 1L d’eau froide
  • Porter le tout à l’ébullition et dès l’apparition des bulles, couper le feu et couvrir avec un couvercle
  • Laisser infuser entre 30 minutes et 1 heure , afin de bien parfumer l’eau
  • Filtrer le tout au chinois pour séparer les plantes de l’infusé
  • Dans la casserole, mettre l’infusé et y ajouter votre sucre à confiture (se référer au ratio mentionné sur le paquet. Dans cet exemple c’était 0.85kg de jus pour 1kg de sucre à confiture) ou alors utiliser le couple classique agar-agar et sucre simple
  • Porter le mélange infusé-sucre à ébullition tout en continuant de remuer avec une cuillère en bois. A partir du début de l’ébullition, continuer encore 10 minutes.
  • Couper le feu et mettre en pot la gelée. Ne pas oublier d’ébouillanter ou de stériliser les pots au préalable
  • Laisser refroidir toute une nuit.
  • Déguster la gelée de plantes sur vos tartines au petit-déjeuner, dans un yahourt nature ou autres desserts

__________________________________________

Pour cette recette, nous avons choisi de la sauge officinale, car c’est un péché mignon. Attention toutefois lorsque l’on utilise la sauge seule et sur la longue durée, car elle contient des phyto-oestrogènes qui peuvent être néfastes aux personnes souffrant de dérèglements hormonaux.

Par contre, dans le cadre d’une utilisation raisonnée, cette gelée permet d’apporter des bienfaits environ similaires à une infusion de sauge, comme le fait d’être un tonique pour le corps dans le cas où la personne fait face à un coup de ‘mou’. On prête également à la sauge les vertus d’aider la digestion en ouvrant l’appétit, en facilitant la digestion et en réduisant les douleurs abdominales liées à l’intestin. C’est également une bonne alliée pour supporter les troubles de la ménopause et des cycles menstruels.

Pour ne pas utiliser la sauge seule, vous pouvez la mélanger avec du Thym et du Romarin, ou alors même de la Lavande. Bien entendu vous pouvez choisir bien d’autres plantes, tant que vous fassiez attention à leurs précautions d’emploi.

Précautions :

  • Les plantes ne sont pas des médicaments et ne doivent pas être considérées comme tels.
  • Les plantes ne remplacent pas un médicament que vous devez prendre, mais agissent en support de celui-ci.
  • Les plantes agissent en tant qu’allier dans le rééquilibe du corps, mais si les symptômes persistent consulter votre médecin.
  • Les indications données sont mises à disposition à titre informatif et ne remplacent en aucun cas l’avis médical !

écrit par la Bluette by HERBÆTUM

X