HERBÆTUM

Attention aux Cucurbitacées Amères !

La saison automnale est bel et bien installée depuis quelques jours et, avec elle, on voit fleurir sur les étals des courges, des citrouilles et autres potirons en tout genre. Tous ces magnifiques légumes, aux couleurs allant du vert à l’orange font partie de la famille des Cucurbitacées.

Mais saviez-vous que certains de ces légumes ne sont pas comestibles voir très toxiques pour nous ? On les appelle les ‘Cucurbitacées amères’.

Pourquoi cette appellation ? C’est en fait, parce qu’il est uniquement possible de distinguer leur toxicité par … le goût qui est extrêmement amer et piquant. Ainsi, juste au visuel, il est impossible de discerner un légume, type courge ou citrouille, toxique, d’un légume comestible.

En générale, cette toxicité ne concerne que les Cucurbitacées sauvages qui poussent hors des cultures humaines ou certaines sortes non-sauvages, mais d’ores et déjà reconnues comme étant non-comestibles : il s’agit, par exemple, des coloquintes.  Prenez garde, tout de même, car les coloquintes peuvent être vendues sur les étales d’un marché ou au rayon fruits et légumes d’un magasin, malgré le fait qu’elles ne soient pas comestibles. Elles sont à ce jour uniquement dédiées à de l’ornement.

Il faut également se méfier des Cucurbitacées poussant dans nos potagers. En effet, un plan de ces légumes comestibles, peut devenir amer d’une saison sur l’autre, si par malchance, des Cucurbitacées sauvages étaient à distance de la plantation et qu’un phénomène d’hybridation des semences ait eu lieu la saison précédente…Les phénomènes d’hybridation apparaissent, le plus souvent, à cause des insectes pollinisateurs qui volent de fleurs en fleurs.

Pour écarter tout danger ou si vous avez un doute sur votre Cucurbitacée, le seul moyen est de gouter un petit morceau cru. Surtout gouter sans avaler…. La toxine produite par ces légumes non-comestibles ne les rend pas non-appétant comme pourrait le faire une moisissure. Le seul moyen de savoir est donc de tester l’amertume via nos papilles. Les Cucurbitacées comestibles auront une saveur douce voir légèrement sucrée, alors que celles non-comestibles seront très amères voir irritantes à cause la présence de cucurbitacines, utilisé dans la nature pour repousser les insectes.

Si vous constatez que vous êtes en présence de courges, citrouilles ou potions amers, le premier réflexe à avoir, est de tout jeter à la poubelle et de ne rien consommer sous peine de tomber fortement malade ou d’être même hospitalisé. Si malgré toutes les précautions, vous ingérez ce type de légume, non-comestible, n’hésitez pas à contacter le centre anti-poison le plus proche afin de connaitre la marche à suivre.

Dans tous les cas, un brin de précaution suffit à ne pas se priver de ces magnifiques légumes, qui réchauffent nos corps, quand le froid et la pluie commencent à arriver.

écrit par la Bluette by HERBÆTUM

X