HERBÆTUM

La Bardane

Quelle est donc cette plante rencontrée au bord d’un chemin de randonnée ? Et bien il s’agit de … la Bardane. En effet, cette plante adore les terrains argileux, riches en azote, il n’est donc pas rare de la croiser dans des friches ou sur les abords d’un sentier.

La Bardane ou encore appelée Grande Bardane ou Bardane Comestible (Arctinum lappa L. / Lappa major Gaertn. /  Lappa majus Bernh.) a trouvé la célébrité au XV siècle après avoir soulagé, dit-on, le roi Henri III d’une maladie de peau.

En herboristerie, on se sert principalement de la racine de Bardane, qui est d’ailleurs plus efficace fraîche que sèche (dans le commerce, on trouve des extraits de plante fraîche, sous forme de gélule par exemple). Les feuilles et les fruits ne sont que très peu utilisés ou à l’étude : la recherche médicale étudie, par ailleurs, les effets antitumoral du fruit.

La Bardane est une plante à qui on prête des vertus dépuratives à tropisme cutané, c’est-à-dire, qui est particulièrement efficace sur les problèmes de peau. Effectivement, elle est diurétique, stimule un peu le foie et fait transpirer, ce qui aide à se débarrasser des toxines encombrant l’organisme.

Cette plante est donc un allié de taille, lorsque l’on doit désencombrer le corps et se défaire de tracas persistant liés à un ralentissement des fonctions d’élimination de l’organisme. On peut citer les exemples suivants, parmi d’autres : la rétention d’eau, les rhumatismes, le problème d’élimination au niveau digestif, mais surtout les soucis cutanés tels que les dermatoses, les eczémas suintants, les furoncles, les panaris…La Bardane est vraiment reconnue pour être la plante clef des pathologies cutanées suintantes et purulentes.

La racine de Bardane s’utilise bien souvent dans des tisanes à boire, mais on peut également l’utiliser directement sur la peau, en faisant des cataplasmes de décocté.

Ainsi, n’oubliez pas de considérer cette plante, lorsque vous souhaitez soulager des soucis de peau, mais aussi, pour toutes vos cures Détox en l’associant avec d’autres plantes utiles en ce sens, comme le pissenlit, le bouleau, le frêne, le chiendent etc….

Précautions :

  • Les plantes ne sont pas des médicaments et ne doivent pas être considérées comme tels.
  • Les plantes ne remplacent pas un médicament que vous devez prendre, mais agissent en support de celui-ci.
  • Les plantes agissent en tant qu’allier pour rééquilibrer le corps, mais si les symptômes persistent consulter votre médecin.
  • Les indications données sont mises à disposition à titre informatif et ne remplacent en aucun cas l’avis médical !

écrit par la Bluette by HERBÆTUM

X