HERBÆTUM

Qui a de la Sauge dans son jardin […]

Aujourd’hui j’ai ressorti les racks de séchage, dans lesquels j’avais mis à sécher, en juillet dernier, de la bonne Sauge du jardin d’un ami !

J’ai donc eu envie de vous faire un article sur cette plante que j’adore !

Comme vous pouvez le constater grâce à ce vieux dicton populaire « qui a de la Sauge dans son jardin ne voit jamais le médecin », la Sauge est pleine de ressource pour nous aider à se sentir mieux ! D’ailleurs son nom latin ‘Salvia officinalis L.’ découle du mot Salvare qui signifie tout simplement sauver/guérir !

Alors que peut-on faire avec de la Sauge Officinale ?

De mon côté, je l’utilise principalement dans des mélanges de plantes, car elle agit sur plusieurs terrains. C’est un des basiques à avoir dans son placard de tisane, même si, malgré tout, il faut prendre quelques précautions.

Vous pouvez associer la Sauge dans des tisanes dédiées à la digestion. En effet, c’est une plante très utilisée pour les troubles digestifs car elle réduit les spasmes et crampes tout en régularisant les fonctions digestives en agissant sur le foie et la bile ainsi que la mise en route de l’estomac. De plus c’est aussi un très bon antiseptique et anti-inflammatoire, de quoi nous aider grandement en cas de gastro (oups…). Pour profiter au maximum des vertus de la Sauge sur la sphère digestive, la plante pourra être mélangée à d’autres plantes de cette sphère telle que le Romarin, le Fenouil, la Camomille, le Souci etc…

Nous avons dit antiseptique dans le paragraphe suivant, par conséquent la Sauge peut aussi s’utiliser dans des mélanges de plantes en cas de coups de froid. Associé à d’autre plante de la sphère respiratoire comme le Thym, le Pin, l’Eucalyptus, elle vous aidera à soulager un rhume, un mal de gorge ou autre…Elle sera donc un excellent atout pour les saisons hivernales.

Enfin, cerise sur le gâteau, la Sauge est tellement polyvalente qu’elle agit sur ce que l’on appelle la sphère neuroendocrinienne. C’est une alliée de taille pour vous aider en cas de fatigue et/ou stress puisqu’elle redonne du tonus à notre organisme et réduit la sensation de fatigue. Mais elle est également utile cas de troubles féminins car c’est une plante à activité oestrogénique. N’oubliez donc pas de penser à la sauge en cas de petits tracas liés à la ménopause, aux irrégularités de cycle, ou douleurs menstruelles. Dans ce type de scénario, on associera la Sauge avec des plantes utilisée en gestion du stress et de la fatigue comme la Marjolaine ou encore des plantes de la sphère féminine telles que l’Achillée Millefeuille, l’Alchémille etc..

A noter que, même si la Sauge est polyvalente, il ne faut pas oublier que si son utilisation n’est pas adaptée, il peut y avoir quelques dangers. Elle n’est pas à utiliser seule et sur la durée car elle joue un rôle sur la tension pouvant engendrer des troubles graves tels que l’hypertension.

Aussi, comme cette plante a une action sur l’activité hormonale (oestrogénique) , elle est donc à bannir pour les personnes ayant des antécédents de cancer hormono-dépendant ou encore les femmes enceintes et allaitantes.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la Sauge, je vous laisse imaginer l’ampleur de son utilisation dans le domaine de l’herboristerie.

En addition, à l’utilisation dans les mélanges pour tisane, on peut, en outre , l’utiliser dans des soins par voie externes (cataplasme) pour la sphère cutanée lorsque la peau est inflammée, par exemple. Ou encore, on peut l’ingérer dans les formules de cosmétique, comme dans un déodorant fait-maison pour profiter des vertus anti-sudorifiques de cette plante.

D’un point de vue plus holistique, on utilise aussi la sauge en bâton de fumigation dans le but de purifier les intérieurs des habitations, les objets et les personnes, de leur énergies négatives ou lors de rituels de purifications.

Et vous comment souhaitez-vous utiliser la Sauge ?

Précautions :

  • Les plantes ne sont pas des médicaments et ne doivent pas être considérées comme tels.
  • Les plantes ne remplacent pas un médicament que vous devez prendre, mais agissent en support de celui-ci.
  • Les plantes agissent en tant qu’allier dans le rééquilibre du corps, mais si les symptômes persistent consulter votre médecin.
  • Les indications données sont mises à disposition à titre informatif et ne remplacent en aucun cas l’avis médical !

écrit par la Bluette by HERBÆTUM

X